Présidentielle 2020 / La candidature de Ouattara validée, Bictogo aux cadres élus RHDP : “La vérité sur le million de parrainages pour notre candidat : soyons tous des acteurs de cette dynamique de victoire”

  • 30/09/2020
  • Source : L'intelligent d'Abidjan
Le mardi 15 septembre 2020, lors d’une rencontre avec les cadres, les élus ainsi que les Coordinateurs régionaux et associés du RHDP, au Palais des congrès du Sofitel Hôtel Ivoire, à Abidjan, Adama Bictogo, Directeur exécutif du parti a invité ses hôtes au don de soi dans les actions de terrain, pour une victoire de leur candidat Alassane Ouattara à la présidentielle du 31 octobre 2020, dès le premier tour.

« Nous sommes réunis ce jour pour recevoir et manifester notre joie de la recevabilité faite par le Conseil Constitutionnel de la candidature de notre candidat Alassane Ouattara. (…) C'est parce que la majorité des ivoiriens dont vous traduisez la sensibilité, ici même, dont vous traduisez l'engagement, les Ivoiriens dans leur grande majorité, convaincus que la stabilité, le développement, la paix que nous avons connus ces 10 dernières années, que le président Alassane Ouattara, par sa candidature soutenue par vous, qui sera portée par vous et par nous, que cette candidature connaisse donc, le 31 octobre 2020, une victoire éclatante », a-t-il appelé.

Sur la base de cet objectif qu’il a qualifié de principal, il a invité les uns et les autres à un engagement fort afin qu'il soit atteint. « Mais surtout que, l'atteinte de cet objectif nous impose de rester solidaires. Que nous développions l'esprit d'équipe. Que, notre gestion , aussi bien dans l'élaboration de nos organigrammes, que dans la démarche pour atteindre cet objectif, que tout ceci se fasse de façon inclusive. Que parmi vous, il n'y ait pas de spectateurs. Mais que nous soyons tous des acteurs. C'est donc une volonté partagée par tous, qu'il n'y que des acteurs, pour que nous portions cette dynamique de victoire », a insisté le Directeur exécutif du RHDP dans son discours d’ouverture de la rencontre.

« Il aurait fallu 10 camions pour transporter les dossiers de parrainages à la CEI »...Lire la suite sur L'intelligent d'Abidjan