Plus de 11 milliards F CFA pour améliorer la qualité des services

Le gouvernement a mobilisé et va injecter 11,5 milliards F CFA dans le secteur de la santé en vue d’améliorer la qualité des services à travers notamment la réhabilitation et l’équipement de 117 formations sanitaires sur toute l’étendue du territoire national ainsi que la formation des ingénieurs et des techniciens voués à la maintenance des équipements qui seront acquis.


Le prêt acquis auprès de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) a été ratifié en conseil des ministres mercredi.

Spécifiquement, ce fonds servira à l’équipement de prêt de 80 centres de santé dont huit hôpitaux généraux, à la réhabilitation et l’équipement complet de 29 centres de santé et l’équipement des services de la direction des infrastructures et de la maintenance du ministère de la Santé (DIEM).

La président de la République Alassane Ouattara a placé l’année 2019 sous le sceau du social. Le gouvernement mettant en œuvre la vision a décliné un programme social (PSGouv) 2019-2020 doté d’un montant global de 727,5 milliards F CFA.

La santé, notamment un meilleur accès des populations aux soins, est un pan essentiel de ce programme. Un volet qui repose grandement sur la Couverture maladie universelle (CMU), un système de sécurité social décliné par le gouvernement et dont la phase de généralisation est prévue en cette année 2019. Ce qui implique une amélioration de l’offre de soins avec une mise au niveau des infrastructures sanitaires.

Le conseil des ministres du jour a vu la ratification de deux autres accords de prêt. L’un de plus de 17 milliards F CFA, en vue du financement du projet de sauvegarde et de développement de la baie de Cocody et de la lagune Ebrié. Et l’autre d’un montant estimé à plus de 80 milliards de F CFA pour la construction de trois échangeurs, au niveau de l’école de police, au carrefour de la riviera 3 et au carrefour de la palmeraie, dans le cadre du projet de mobilité dans le Grand Abidjan

(AIP)

kg/kam