Plateau-Dokui : Des gangsters attaquent un domicile et tirent sur la maîtresse des lieux

Il y a vraiment lieu, dans les domiciles, de faire preuve de beaucoup de prudence, avant d'ouvrir la porte à qui que ce soit. Il y a des criminels qui sévissent en faisant recours à de vieilles techniques, qui s'avèrent pourtant toujours aussi efficaces. Et cela a failli coûter la vie à dame N.D., la trentaine.


En effet, à en croire nos sources, le dimanche 29 avril 2018, dame N.D. et son mari F.O., tous deux fervents croyants au Christ, se rendent à leur temple de prière. Plus tard, aux alentours de midi, après le culte, 'homme et sa femme, heureux d'avoir loué Dieu, regagnent leur domicile, au Plateau-Dokui. Ils sont maintenant tranquilles chez eux et peuvent envisager le reste de la journée, avec beaucoup plus de joie et de perspectives heureuses.

Mais alors que le couple s'emploie certainement à passer à table pour le déjeuner après toute cette débauche d’énergie dans les louanges à l'église, il entend frapper au portail. N.D. et son conjoint vont tous deux aux nouvelles, quand ils s'entendent dire par leurs interlocuteurs, qui sont par derrière, qu'ils sont des commerçants. Et à ce titre, ils sont présents pour leur présenter de la marchandise qui pourrait assurément les intéresser.

C'est à ce moment-là que naïvement, le couple ouvre le portail. Erreur, malheur, comme on l'entend dire dans le langage populaire. De fait, lorsqu'ils ouvrent le portail, les pauvres se rendent compte que leurs interlocuteurs leur ont menti. Bien entendu sur leurs qualités professionnelles. Ce ne sont guère des commerçants, mais plutôt des gangsters. A preuve, l'un d'eux sort un pistolet automatique, qu'il pointe sur leurs victimes...


Retrouvez la suite de cet article sur linfodrome.com