Partenariat Public-Privé / PASRES: Deux projets retenus et financés à hauteur de 30000 Dollars US chacun

Lors d’un point de presse animé ce mercredi 17 Avril 2019 par le PASRES dans ses locaux sis à Yopougon Km 17, le Docteur Yaya Sangaré, Secrétaire exécutif de ladite structure a présidé la présentation de deux projets ayant été retenus après l’appel à projet pour un partenariat public-privé lancé en Décembre 2018.


Le programme d’Appui Stratégique à la Recherche Scientifique (PASRES) a procédé ce mercredi à la proclamation des résultats de l’appel à projet sur le partenariat Public-Privé lancé conjointement avec le SGCI (Science Granting Council Initiative) dans le mois de Décembre 2018.

« Le PASRES accorde beaucoup d’importance au partenariat Public-Privé car l’un des problèmes majeurs de la Recherche Scientifique en Afrique en général et en Côte d’Ivoire en particulier, c’est qu’elle est déconnectée du secteur productif, c'est-à-dire, du secteur privé » a souligné Le docteur Yaya Sangaré par ailleurs Secrétaire exécutif du PASRES.

Le PASRES par cette initiative souhaite aller au-delà de la seule valorisation scientifique des résultats de recherche qui se fait à travers les publications et communications scientifiques et encourage dorénavant la valorisation économique de ces résultats.

« C’est à cette seule condition que la Recherche peut impacter positivement le développement socio-économique et culturel de la Côte d’Ivoire » a relevé Dr Sangaré.

En effet, à cet appel, deux projets en rapport avec le thème : « Partenariat entre le secteur privé et les établissements de recherche publics pour l’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans les grands centres urbains » on été retenu.

Présenté par Adouby Kopoin, Professeur à l’Institut National Polytechnique Félix Houphouet-Boigny, le premier projet s’intitule « Réalisation et pilotage d’un prototype mobile de décontamination électrolytique des eaux résiduaires industrielles» et vient répondre au besoin de réaliser une unité préindustrielle en vue d’effectuer des tests de démonstration de pilotage sur site industriel à Textile Côte d’Ivoire Gonfreville.

Quant au Dr Konan Waidhet de l’université Jean Lorougnon Guédé, il a eu à présenter le second projet s’intitulant « Optimisation de la production du riz dans le périmètre rizicole de Nanan à Yamoussoukro ». Accompagné par la COPRORIZ , ce projet vise à optimiser la production de riz sur ce périmètre irriguée par des techniques innovantes en vue d’améliorer le niveau de vie des producteurs

Il faut noter que ces deux projets retenus dans le cadre du partenariat secteur Public – secteur Privé bénéficieront chacun d’un financement minimal de 30000 Dollars US.

Varol