Ligue des champions : vainqueur à Tottenham, l'Ajax peut rêver d'une finale historique

Le rêve se poursuit pour l'Ajax Amsterdam, victorieux à Tottenham (0-1) en demi-finale aller de la Ligue des champions. Un succès qui lui permet d'avoir déjà un pied en finale, avant le match retour dans une semaine aux Pays-Bas.


Qui trouvera la faille de ce surprenant Ajax Amsterdam ? Après le Real Madrid et la Juventus Turin, victimes des Néerlandais aux tours précédents de la Ligue des champions, Tottenham pensait pouvoir contrecarer les plans de la jeune garde amstellodamoise... Mais même dans son nouveau stade, soutenu par un public brillant, le club londonien n'a rien pu faire.

En demi-finale aller de la C1, les Néerlandais, toujours aussi inspirés, sont allés chercher un précieux succès en Angleterre (0-1), qui leur ouvre grand les portes d'une qualification pour la finale de la compétition.

Football total

Et une nouvelle fois, les hommes d'Erik ten Hag ont ajouté la manière au résultat. Pas franchement impressionnés par l'enjeu, ils ont étouffé les Spurs dès l'entame de match et, sur un mouvement d'école, van de Beek a mystifié Lloris dès le quart d'heure de jeu (0-1, 15e).

Ultra-dominateurs (66 % de possession et 133 passes contre 40 après 20 minutes), les Ajacides ont même failli doubler la mise quelques instants plus tard. Parfaitement servi dans la surface par Ziyech, van de Beek s'est toutefois montré un peu trop gourmand, privant Neres, seul dans l'axe, d'un but tout fait.

En face, à l'exception d'une tête mal ajustée de Llorente sur coup de pied arrêté (26e), Tottenham n'a pas été en mesure de montrer quoi que ce soit. Il a fallu attendre la sortie de Vertonghen, très mal en point après un choc, pour que les choses bougent un peu avec l'entrée de Sissoko. Toujours aussi travailleur dans l'entrejeu, le Français a sonné la charge en fin de mi-temps. Mais ni lui (45e +5), ni Alderweireld (45e +4), juste avant, ne sont parvenus à trouver le cadre avant la pause.

Des Spurs inoffensifs

Dans les faits, il a même fallu attendre le deuxième acte et une frappe de Dele Alli pour qu'Onana ait enfin l'occasion de s'employer à sortir une tentative cadrée (50e). S'en est suivi une longue période de domination anglaise, mais sans que jamais les Spurs ne mettent réellement en difficultés l'arrière-garde adverse, malgré la bonne volonté d'un collectif plus remuant, à l'image de Llorente en pointe.

Mais même dans la tempête, l'Ajax a failli tuer le suspense. Sur un ballon de contre bien négocié, Tadic a un peu tardé à servir Neres. Le Brésilien, malgré un angle fermé, a tout de même réussi à tromper Lloris, mais sa frappe a finalement été repoussée par le montant gauche des Bleus (78e).

Suffisant pour préserver un peu de suspense avant le match retour, dans une semaine aux Pays-Bas, même si l'Ajax sait que les statistiques lui sont extrêmement favorables : sur les 17 précédents de l'histoire de la Ligue des champions, un seul club est parvenu à se qualifier en finale après avoir perdu l'aller à domicile. C'était en 1996 et il s'agissait de... l'Ajax Amsterdam.