Le Premier ministre Patrick Achi : « Avec le Service civique, nous voulons dire à notre jeunesse qu’elle est la richesse de notre nation »

  • 19/07/2021
  • Source : Fratmat.info
Le Premier ministre Patrick Achi était à Bouaké, la capitale de la Région de Gbêkê où il a pris part, le 17 juillet 2021, à la cérémonie de la première promotion du Centre de service civique de ladite ville. « Avec le Service civique, nous voulons dire à notre jeunesse qu’elle est la richesse de notre nation. Nous croyons en elle. En ses capacités, ses talents, sa force de caractère. Nous voulons lui donner l’envie de faire grandir sa vie et de faire grandir la Côte d’Ivoire », a indiqué le Chef du gouvernement.

Aussi a-t-il annoncé que le gouvernement va passer à la vitesse supérieure en ce qui concerne les jeunes vulnérables. Pour ce faire, ce sont 12000 jeunes en situation de vulnérabilité qui seront pris en charge pour être portés vers le marché du travail, a promis le Premier ministre.

A Bouaké, ce sont 150 stagiaires dont 100 garçons et 50 filles du Centre de service civique d’action pour le développement (Ccad-Bouaké) qui sont aujourd’hui prêt pour exercer un emploi dans leur domaine de formation. Et ce, dans la discipline, la rigueur... et surtout le respect des valeurs de la République.

Pour le Premier ministre, il faut donner une chance à ses jeunes à travers le Centre de service civique. « Une vraie école de la 2ème chance pour ces jeunes, pleins d’idées et de bonne volonté, mais qui trop souvent furent laissés seuls sur le bord de la route lors des crises qui ont secoué le pays », a souligné M. Achi.

Dans ces centres, les jeunes en situation de vulnérabilité auront donc l’opportunité « d’apprendre la citoyenneté et les valeurs de notre République - l’union, la discipline et le travail. »

Selon le Chef du gouvernement ivoirien, c’est là le « rôle fondamental du Service Civique, souhaité par le Président de la République d’insuffler un esprit nouveau et insérer un travailleur engagé. »

Il faut noter que ces jeunes vulnérables sont recrutés selon des critères relatives à l’abandon scolaire, l’analphabétisme, les addictions à la drogue et à la l’alcool, l’absence de qualification, le chômage, la marginalisation, la radicalisation, etc...
 

Salif D. Cheickna



Publicité instruments de Musique