La polémique Kepa éteinte? Hazard calme le jeu, Sarri encensé par la presse

Kepa Arrizabalaga avait refusé son remplacement en finale de la Coupe de la Ligue dimanche. Son entraîneur Maurizio Sarri a repris la main en le mettant sur le banc mercredi soir contre Tottenham.


L'affaire Kepa Arrizabalaga fait la une des journaux anglais cette semaine. Pour rappel, le gardien de Chelsea avait refusé d'être remplacé dans les dernières minutes de la finale de la Coupe de la Ligue contre Manchester City dimanche, allant à l'encontre des instructions de son entraîneur Maurizio Sarri, fou de rage sur le bord du terrain.

Sarri: "L'affaire est close"

Si la scène était surréaliste, il faut reconnaître que Chelsea a plutôt bien géré la situation pour éteindre l'incendie. Déjà, le portier espagnol a été sanctionné d'une amende d'une semaine de salaire, soit 220.000 euros. Ensuite, les deux protagonistes, Kepa et Sarri, ont décidé de jouer la transparence dans un communiqué. 

"Bien qu'il y ait eu une incompréhension, après réflexion, j'ai commis une grosse erreur dans la manière avec laquelle j'ai géré la situation. (...) Je vais apprendre de cet épisode et accepter n'importe quelle punition ou sanction", a reconnu le jeune gardien de 24 ans dans un communiqué. "Il s'est excusé auprès de moi, de ses partenaires et du club. De mon côté, l'affaire est close", a poursuivi Maurizio Sarri dans ce communiqué.

Hazard: "Il faut tourner la page. Il sait très bien qu'il a fait une erreur"

Alors, le technicien italien prêt à tout oublier et à passer à autre chose? Pas encore tout à fait. Kepa a débuté la rencontre de mercredi contre Tottenham sur le banc de touche. Le coach des Blues a préféré aligner le vétéran argentin Willy Caballero (37 ans). "C'est un choix, c'est un message pour mon groupe. Nous sommes un groupe, 25 joueurs", a-t-il commenté au micro de BT Sport avant le match. 

Chelsea s'est donné un peu d'air en s'imposant (2-0) et Caballero est parvenu à garder le zéro. Critiqué ces dernières semaines, Sarri a retrouvé un peu de crédit auprès de la presse. Le Daily Express reconnaît que ce choix "a porté ses fruits", le Daily Mail affirme que cette victoire et cette décision ont "confirmé" le Transalpin dans ses fonctions d'entraîneur de Chelsea. De son côté, le Guardian n'épargne pas l'Espagnol: "Pas de Kepa, pas de problème".

Après la rencontre, Eden Hazard a réagi à la polémique au micro de RMC Sport. Pour le capitaine des Diables Rouges, il est temps de passer à autre chose. "C'est un fait de jeu, un fait de match. On s'est expliqué avec lui et surtout lui s'est expliqué avec tout le monde, le coach et Willy Caballero. Après c'est un jeune gardien qui a le potentiel pour devenir l'un des meilleurs du monde et maintenant c'est passé et il faut tourner la page. Il sait très bien qu'il a fait une erreur et, voilà, on va passer au-dessus de ça", a-t-il déclaré. Reste à savoir si Kepa va continuer à faire banquette ou s'il va rapidement retrouver sa place de titulaire.