La FEREADD accompagne l’Etat ivoirien dans le projet de gestion écologique des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE ou D3E) et pneus usagés

La Fédération des réseaux et associations de l'énergie, de l'environnement et du développement durable (FEREADD) a organisé une cérémonie d'information et de déclaration des organisations de la société civile œuvrant dans le domaine de l'environnement sur la mise en œuvre du projet de gestion écologique des déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE ou D3E) et des pneus usagés de Côte d'Ivoire le Jeudi 12 Septembre 2019 à Abidjan Cocody.


La Fédération des réseaux et associations de l'énergie, de l'environnement et du développement durable (FEREADD) dans le cadre de ses activités a décidé d'accompagner l'Etat ivoirien dans son projet de gestion écologique des déchets d'équipements électriques et électroniques et des pneus usagés.

C'est à ce sujet qu'elle a organisé le jeudi dernier une rencontre avec le ministère ivoirien de l'environnement et les organisations de la société civile œuvrant dans le domaine de l'environnement et le développement durable sous le thème : « Ensemble, contribuons à une gestion écologique des déchets d’équipements électriques et électroniques et des pneus usagés ».

Pour Jules Loukou Koffi, président du Conseil d'administration de la FEREADD, la planète se meurt et il devient urgent d'agir pour la survit de l'Homme.
« Aujourd'hui, point n'est besoin de science divinatoire pour comprendre que la survie de l'homme sur la planète,  dépend de l'état de l'environnement. Malheureusement notre planète va mal »,  s'est insurgé M. Loukou.

Les équipements électriques et électroniques sont aujourd'hui des outils de travail indispensables à plusieurs secteurs d'activités dans le monde. Selon un rapport conjoint rédigé en 2019, par les Nations Unies, l'appui du forum économique mondial et du conseil mondial des entreprises pour le développement durable, chaque année, quelque 50 millions de tonnes de déchets d'équipements électriques et électroniques ne sont pas traités. Selon l'agence de l'environnement et la maitrise de l'énergie (ADEME), 17 millions de tonnes de pneus usagés sont générés chaque année dans le monde.

La valeur des matériaux contenus dans ces déchets s'élève à plus de 62.5 milliards de dollars par an, soit le produit intérieur brut de la plupart des pays.
En Côte d'Ivoire, la gestion des déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) est un défi environnemental majeur. 

En effet la quantité augmente rapidement et leur gestion informelle expose l'environnement et les acteurs aux risques liés aux substances toxiques qu'ils contiennent. 
« La gestion informelle de ces déchets ne permet pas de tirer profit de tous leurs composants précieux et de créer des richesses et des emplois. Les populations et l'environnement restent exposés au danger de ces déchets ». A relevé le PCA de la FEREADD.

La FEREADD a donc notifié une déclaration officielle à l'endroit du gouvernement ivoirien, des partenaires techniques et financiers et à tous les acteurs impliqués dans la réalisation des objectifs d'opérationnalisation de la filière de gestion des D3E et des pneumatiques, montrant ainsi sa ferme volonté de contribuer par son expertise et son expérience en matière d'exécution des projets de développement local montrant ainsi sa ferme volonté de contribuer à l'élaboration de ce projet qu'elle trouve louable et économiquement bénéfique pour la population ivoirienne.

« Notre action vise à accompagner le gouvernement ivoirien dans la mise en œuvre du projet D3E qui aura un impact positif sur la protection de l'environnement, la promotion du social et le développement de l'emploi vert ». A affirmé Loukou koffi.

Dans le cadre de la mise en œuvre du décret portant sur la gestion écologique des D3E ainsi que des pneus usagés, un protocole d'accord a été signé en Janvier 2018 entre l'Etat de Côte d'Ivoire et le groupement SGS-SAR. La réalisation de l'objet de ce protocole repose sur l'exécution de 3 modules spécifiques par le SGS-SAR que sont l'identification et l'enregistrement de tous les produits d'équipements électriques et électroniques, la récupération auprès des fabricants, exportateurs et importateurs de l'écotaxe sur ces produits et la mise en place de la filière de gestion, à travers la construction de centres de collecte et d'unités de traitement des D3E et des pneus usagés.

Koffi Jacques, Coordonnateur du programme national de gestion des déchets et coordonnateur du projet des D3E, par ailleurs représentant du ministère de l'environnement à cet événement a quant à tenu a préciser que ce projet fait partie des priorités de l'Etat ivoirien surtout que sa mise en œuvre permettrait de réaliser 6 des 17 objectifs de développement durable (ODD) que le gouvernement s'est assigné.

Aussi, Il a rassuré les populations ivoiriennes sur la non-augmentation des coûts des équipements électriques, électroniques et pneumatiques.

« Il faut noter que la récupération de l'écotaxe par le groupement SGS-SAR  auprès des fabricants, exportateurs et importateurs n'aura pas d'influence sur le coût des équipements sur le marché ivoirien », révélant par la même occasion que ce sont environ 91000 tonnes d'équipements électriques et électroniques qui entrent en Côte d'ivoire chaque année.

Pour rappel, La fédération des réseaux et associations de l'énergie, de l'environnement et du développement durable en abrégé: FEREADD, est une plateforme mixte des organisations de la société civile (OSC) apolitiques en Côte d'Ivoire pour la protection des ressources naturelles, de l'environnement et de la promotion du développement durable. Créée le 13 Janvier 1993, elle regroupe en son sein à ce jour cent trente-huit (138) organisations de la société civile et environ trente mille sept cents (30700) membres composés d'hommes, de femmes et de jeunes sur le territoire ivoirien.

Varol