Karim Benzema rappelle qu'il est le seul à pouvoir mettre un terme à sa carrière chez les Bleus

Absent de la sélection française depuis quatre ans, l'attaquant Karim Benzema a vivement réagi aux propos du président de la Fédération française de football pour qui l'aventure en bleu de ce joueur est terminée.


Le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët s'est attiré les foudres du joueur français Karim Benzema en déclarant que "l'aventure en bleu est terminée" pour l'attaquant du Real Madrid, absent en sélection depuis quatre ans.

"Je n'ai jamais critiqué ses qualités. Il montre encore cette année à Madrid qu'il est l'un des meilleurs joueurs à son poste mais l'aventure en bleu est terminée", a jugé le président de la FFF au micro de RMC Sport. Cette réponse sans ménagement de Noël Le Graët à la question de son éventuelle réintégration, posée notamment par Zinedine Zidane qui a estimé que son joueur avait "toute sa place en équipe de France" il y a une semaine, n'a pas été goût de "KB9".

"Noël je croyais que vous n'interfériez pas dans les décisions du sélectionneur ! Sachez que c'est moi et moi seul qui mettrait (sic) un terme à ma carrière internationale", a plastronné Benzema samedi dans un tweet particulièrement relayé.

"Si vous pensez que je suis terminé, laissez moi jouer pour un des pays pour lequel je suis éligible et nous verrons", lance énigmatiquement l'attaquant de 31 ans. Vu qu'il compte 81 sélections avec les Bleus, il semble impossible qu'il puisse représenter un autre pays. Le cadre réglementaire de la Fédération internationale de football prévoit en effet qu’un footballeur ayant pris part à un match international d’une compétition officielle A (ce qui est le cas de Karim Benzema) ne peut plus jouer pour un autre pays.

Mis en examen une affaire de sex-tape

Karim Benzema n'a plus été rappelé en équipe de France depuis octobre 2015 et le début de l'affaire du chantage à la sex-tape à l'encontre de Mathieu Valbuena, pour laquelle il a été mis en examen. Le président de la FFF avait expliqué en fin 2015 que Benzema n’était plus sélectionnable en équipe de France tant que ce dossier judiciaire ne serait pas tranché, en ajoutant alors que cette décision était "un crève-cœur" prise à l’égard d’un "mec bien".

Pusieurs passes d'armes se sont produites depuis entre Le Graët et Benzema : déjà, il y a un an et demi, le patron du football français avait estimé que la relation du buteur avec l'équipe de France était "de l'histoire ancienne".

"Vous avez perdu une occasion de vous taire", avait répliqué moins diplomatiquement Benzema qui a dépassé la légende Alfredo Di Stéfano au nombre de buts marqués en Ligue des champions pour le club merengue (50 contre 49), lors de la correction (6-0) infligée par le Real à Galatasaray lors de la dernière journée de Ligue des champions.

Avec AFP