Iran: un avion de ligne ukrainien s'écrase au décollage de Téhéran

Quelques heures après les frappes ordonnées par l'Iran contre une base américaine en Irak, un Boeing 737 de la compagnie Ukraine International Airlines, transportant 176 passagers, dont neuf membres d'équipage, s’est écrasé ce mercredi 8 janvier après son décollage de l’aéroport international de Téhéran.


L'avion partait pour Kiev. Il s'est écrasé mercredi matin, quelques minutes après son décollage, dans un parc près d'une zone résidentielle. Selon un responsable du Croissant-Rouge iranien, tous les passagers et membres d'équipage ont été tués, rapporte notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi. Les boîtes noires ont été retrouvées.

Des informations confirmées par les premières déclarations des autorités ukrainiennes. Le président Volodymyr Zelenskiy a présenté ses condoléances. Dans un premier message sur sa page Facebook, il a annoncé que les autorités rassemblaient des informations sur les circonstances du crash. 82 Iraniens, 63 Canadiens, 11 Ukrainiens, 10 Suédois, 4 Afghans, 3 Allemands et 3 Britanniques se trouvaient à bord selon le chef de la diplomatie ukrainienne Vadym Prystaïko.

La thèse d'un attentat terroriste est pour le moment « exclue »

Il y a sans doute des victimes ukrainiennes, mais la majorité des passagers étaient non ukrainiens, selon les autorités ukrainiennes. Notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan, explique que ces dernières années, la compagnie nationale ukrainienne était très utilisée par les Européens pour se rendre en Iran. À Téhéran, on confirme qu'il y a des Iraniens parmi les victimes.

Après le crash, l'avion a pris feu, ce qui a empêché les équipes de secours d'intervenir immédiatement pour sortir les éventuels blessés de la carcasse. Selon les images et les photos de l'accident, l'avion s'est pulvérisé et le plus grand morceau est une partie d'une des ailes de l'appareil.

Deux hélicoptères et 60 équipes de secours ont été envoyés sur place. Selon le porte-parole de l'aéroport international de Téhéran, l'avion s'est écrasé à cause d'un problème technique. L'ambassade ukrainienne en Iran a mis en cause « une panne d'un moteur de l'appareil due à des raisons techniques ». La thèse d'un attentat terroriste est pour le moment « exclue », a précisé l'ambassade.

Pour le moment, il convient d’être très prudent sur les circonstances du crash : des médias iraniens rapportent ce mercredi matin que le pilote n’a pas alerté la tour de contrôle. Pour l’instant, aucun élément ne permet d’établir un lien avec les tirs de missiles iraniens de la nuit dernière sur des installations américaines en Irak.

Volodymyr Zelenskiy appelle à éviter les « spéculations »

L'accident survient de facto après une escalade des tensions entre les États-Unis et l'Iran, juste après la frappe par des missiles iraniens d'installations militaires américaines dans la province d'al-Anbar en Irak, et cinq jours après après l'assassinat ciblé du général iranien Qassem Soleimani par les États-Unis.

Le président ukrainien a mis en garde contre toute « spéculation ». « Je demande vraiment à tout le monde de s'abstenir de toute spéculation et versions non vérifiées sur la catastrophe », a-t-il écrit sur Facebook.