Investissement en Côte d’Ivoire : Gon Coulibaly promet une cellule spéciale pour faciliter l’installation de la diaspora ivoirienne

Le Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly, s’est adressé à la diaspora ivoirienne, le 14 avril, à l’ambassade de Côte d’Ivoire aux Etats-Unis sise à Washington Dc, pour lui rappeler que le pays s’attend à ce qu’elle participe à son développement en prenant part aux investissements dans le secteur privé national.


Le chef du gouvernement s’exprimait dans le cadre du Forum des compétences sur l’entrepreneuriat organisé par l’ambassade de Côte d’Ivoire aux Etats-Unis et placé sous son haut patronage.

Il leur a fait le point sur la situation économique du pays et l’environnement des affaires qui sont devenus favorables au développement du secteur privé, sous la gouvernance du Président de la République, Alassane Ouattara. « La Côte d’Ivoire a connu une crise. Mais celle-ci a pris fin depuis 2011. Vous ne devez pas avoir une vision déformée de votre pays par la crise qui est passée », a-t-il indiqué.

La Côte d’Ivoire, c’est aujourd’hui la stabilité macroéconomique retrouvée avec un taux moyen de croissance du Pib réel d’environ 9%, un Pib par habitant qui s’est accru de plus de 30% sur la période. Mais aussi un environnement des affaires assaini et attractif, résultat de réformes structurelles d’envergure au niveau, notamment, des finances publiques, de l’environnement des affaires, des secteurs financier, de l’énergie et de l’agriculture, a fait savoir le Premier ministre. Il a mentionné que lorsque le Chef de l’Etat demande à la diaspora de venir participer au développement du pays, ce n’est pas pour devenir des fonctionnaires ou travailler dans des sociétés d’Etat. « C’est pour investir dans le secteur privé (…) La diaspora doit contacter des entreprises américaines et leur demander de venir avec elle investir dans le pays ». La transformation des matières premières, notamment agricole, l’énergie, les Btp, l’économie numérique sont autant de secteurs porteurs à explorer, selon le chef du gouvernement. Et pour rassurer l’auditoire, il a promis qu’il s’impliquerait personnellement dans le processus d’installation des Ivoiriens de l’extérieur qui viendront investir dans le pays. Une cellule sera créée, à cet effet, dans son cabinet...


Retrouvez la suite de cet article sur fratmat.info