Industrie laitière: FrieslandCampina installe son siège Afrique à Abidjan pour couvrir 42 pays

Le géant néerlandais de l’industrie laitière, FrieslandCampina qui produit le lait «Bonnet rouge» a posé, jeudi à Abidjan, la première pierre de son siège Afrique appelé à couvrir 42 pays du continent, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.


Cette pose a été faite par le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, qu’accompagnaient notamment le ministre du Commerce, de l'industrie et de la promotion des PME, Souleymane Diarrassouba et le Secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargé de la Promotion de l'investissement privé, Emmanuel Essis Esmel.

« L’implantation du siège Afrique en Côte d’Ivoire est le signe de la confiance que le Groupe place en notre pays et surtout sa volonté de jouer un rôle majeur dans l’industrialisation de la Côte d’Ivoire, afin de contribuer à la création de richesses et d’emplois », s’est félicité Amadou Gon Coulibaly.

Selon lui, les réformes pour un climat économique et une gouvernance propice aux affaires ont fait de la Côte d’Ivoire une destination de choix pour des investissements en Afrique.

Ce qui a fait dire au Président directeur général de FrieslandCampina, Hein Schumacher, que « l’Afrique de l’Ouest est et restera toujours un foyer d’opportunités d’affaires et de commerce pour les entrepreneurs du secteur des biens de consommation rapide et des autres secteurs de l’industrie ».

Pour lui, les perspectives démographiques en Afrique sont très positives avec notamment une croissance de la population qui pourrait doubler dans les trente années à venir, une population plus jeune (avec une moyenne d’âge de 19 ans) et une augmentation de la classe moyenne et du pouvoir d’achat.

Dans le même élan, il a souligné que l’Afrique est de plus en plus consciente de ses atouts qui sont essentiellement l’accroissement du potentiel de consommation des aliments, des boissons, des biens et des services.  

L’Afrique continuera à se développer pour devenir de moins en moins dépendante du reste du monde.

« Nous souhaitons contribuer à cette évolution non seulement en nous associant à des partenaires locaux et en investissant dans les populations locales par le biais du renforcement des capacités, de la technologie et de la production, mais également par une meilleure compréhension des besoins des consommateurs locaux et servir au mieux nos clients.

« Nous considérons l’ouverture de notre nouveau bureau Afrique à Abidjan comme une opportunité de demeurer proche de nos consommateurs et nos clients, tout en intensifiant  les relations avec nos partenaires », a conclu Hein Schumacher.

Auparavant, le Directeur général Afrique de FrieslandCampina, Speech Dustin Woodward, a expliqué le choix de la Côte d’Ivoire pour abriter ce siège.

« Nous avons choisi la choisi la Côte d’Ivoire parce que c’est un endroit stratégique bien connecté au reste de l’Afrique. Les infrastructures nous permettent également de servir efficacement le reste de la région à partir d’Abidjan », a-t-il argumenté.

 De plus, a ajouté Speech Dustin Woodward,  « la Côte d’Ivoire est un pays stable doté d’une croissance économique, d’un accès de talent et d’un gouvernement fiable qui crée un climat d’investissement attrayant ».

L'Ambassadeur des Pays-Bas en Côte d’Ivoire, Robert Van Den Dool, a rappelé les relations économiques et commerciales entre les deux pays.

Au plan économique et commercial, a-t-il souligné, «les Pays-Bas sont le premier client de la Côte d’Ivoire devant des pays comme la France et les Etats-Unis. En termes d’exportation du cacao, c’est plus de 874 milliards FCFA d’échanges ».  

« 31% du cacao ivoirien est exporté au Pays-Bas. Au-delà, les entreprises néerlandaises restent fidèles à la Côte d’Ivoire telles Vlisco (Uniwax), Unilever, Shell et APM Terminals », a ajouté le diplomate néerlandais.

Poursuivant, il a dit avoir souhaité que l’expertise néerlandaise dans le domaine agricole puisse être partagée avec la Côte d’Ivoire en favorisant de la valeur ajoutée dans « l’horticulture,  l’aviculture, l’élevage, la transformation de matière première, et particulièrement aujourd’hui l’industrie laitière ».

FrieslandCampina, très connue pour la marque de lait Bonnet rouge, réalise un chiffre d’affaires annuel de plus de 12 milliards d’euros et est présente dans 42 pays d’Afrique. En 2014, elle a racheté la laiterie du Singapourien Olam en Côte d’Ivoire pour la production du lait en poudre et du lait concentré.

Cette acquisition et la volonté de délocaliser le bureau régional pour l’Afrique, s’inscrivent dans la volonté de ce géant de l’industrie laitière de renforcer sa position en Côte d’Ivoire et en Afrique.

LS/APA