Face aux critiques, Donald Trump renonce à accueillir le G7 dans son club de golf

Accusé de conflit d'intérêts par l'opposition démocrate, le président américain a annoncé samedi soir qu'il chercherait un autre endroit que son club de golf de Floride pour accueillir le prochain G7.


Le G7 2020 n'aura finalement pas lieu chez Donald Trump. Le président américain, qui voulait accueillir le grand rendez-vous annuel des dirigeants des sept pays les plus industrialisés de la planète au Trump National Doral Club, à Miami, a finalement renoncé, samedi 19 octobre, face au tollé.

"Nous allons commencer immédiatement à chercher un autre site, dont l'éventualité de Camp David", a déclaré Donald Trump dans la soirée sur Twitter, évoquant dans une série de messages l'"hostilité dingue et irrationnelle" des démocrates et d'organes de presse pour expliquer sa décision.

Le secrétaire général de la Maison Blanche, Mick Mulvaney, avait déclaré jeudi que l'édition 2020 du G7, dont les États-Unis seront l'hôte, aurait lieu au complexe hôtelier de luxe Trump National, à Doral, en Floride.

Il avait par ailleurs indiqué que le changement climatique ne serait pas au menu du sommet. Donald Trump est le seul dirigeant de la planète à avoir retiré son pays de l'accord de Paris sur le climat visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et enrayer l'emballement du changement climatique.

Avec AFP et Reuters