Economie nationale : Ce que le patronat ivoirien pense de l’annexe fiscale 2019

Le président de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (Cgeci), Jean-Marie Ackah, a donné la position du patronat ivoirien sur l’annexe fiscale 2019.


Au cours de la traditionnelle session de présentation dudit document mardi 8 janvier 2019 à la maison de l’Entreprise à Abidjan-Plateau, le président de la Cgeci a estimé que « c’est une annexe de continuité et de transition pour aller à la réforme fiscale ».

Il a remercié l’Administration fiscale « avec laquelle nous avons eu une démarche concertée pour cette annexe fiscale 2019 ». Jean-Marie Ackah a lancé un appel à l’administration pour la prise en compte de l’ensemble des propositions émanant de la Commission de suivi des réformes fiscales mises en place par le Premier ministre.

Les dispositions contenues dans l’annexe fiscale à la loi n°2018-984 du 28 décembre portant loi de Finances pour la gestion 2019, ont été présentées par le cabinet Mondon conseil international.

Cette annexe fiscale comporte 36 dispositions dont 34 mesures classifiées dans 5 grandes catégories : des mesures de soutien aux entreprises, des mesures de renforcement des moyens de l’Etat, des mesures à caractère social, des mesures de rationalisation et de modernisation du dispositif fiscal et des mesures d’ordre technique.

 

Irène BATH