Ebola en RDC : l’OMS demande une importante augmentation de la vaccination

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a demandé mardi une importante augmentation de la vaccination contre la maladie d'Ebola en RDC, où l'épidémie a tué plus de mille personnes en neuf mois.


Plus de 111 000 personnes ont déjà été vaccinées. Il s’agit de personnes ayant été en contact avec un malade ou l’un de ses contacts.

Mais ces vaccinations n’ont pas été suffisantes pour empêcher le virus d’Ebola de se développer dans des régions de la RDC déjà frappées par l’insécurité. « Le nombre de nouveaux cas (d’Ebola) continue à augmenter, en partie à cause d‘incidents violents répétés qui affectent la capacité des équipes pour identifier et créer des centres de vaccination pour toutes les personnes qui risquent de contracter Ebola », a indiqué l’OMS dans un communiqué.

Le groupe des experts de l’OMS a en conclusion recommandé « de développer la population éligible pour la vaccination ».

Les experts recommandent de donner le vaccin aux contacts des malades mais aussi aux habitants du voisinage et aux villages où des cas ont été signalés au cours des derniers 21 jours.

L’actuelle épidémie d’Ebola est la dixième enregistrée sur le sol congolais depuis 1976. Elle est la deuxième plus grave après celle qui a touché l’Afrique de l’Ouest en 2014 et qui a fait plus de 11 000 morts en Guinée, Sierra Leone et au Liberia principalement.