Dix Africains à suivre en Europe, durant la saison 2019-2020

Les championnats européens reprennent les uns après les autres, en ce mois d’août. L’occasion pour RFI de vous présenter dix joueurs africains à suivre, sur le Vieux Continent, durant cette saison 2019-2020.


Ismaël BENNACER (Algérie)

En Italie, le milieu de terrain âgé de 21 ans n’a pas attendu la Coupe d’Afrique des nations 2019 pour être connu. Le néo-champion d’Afrique et meilleur joueur de la dernière CAN jouissait déjà d’une excellente réputation, après deux belles saisons avec Empoli. Transféré à l’AC Milan, le relayeur doit aider les « Rossoneri » à retrouver le podium du championnat italien.

Saido BERAHINO (Burundi)

À 26 ans, l’ex-grand espoir du football anglais, devenu la star de son Burundi natal, a quitté son île d’adoption. Celui qui a porté les couleurs de cinq clubs britanniques s’est exilé en Belgique, du côté de Zulte Waregem, un club qui a vu défiler beaucoup d’excellents joueurs africains. Le Burundais y puisera-t-il l’inspiration pour relancer sa prometteuse carrière ?

Denis BOUANGA (Gabon)

L’ailier âgé de 24 ans poursuit sa sage progression au haut niveau. Après avoir fait notamment la joie de Lorient et de Nîmes, le Gabonais est encore monté d’un cran en rejoignant l’AS Saint-Etienne, cet été. Sa relation (à perfectionner) avec l’Algérien Ryad Boudebouz et le Tunisien Wahbi Khazri pourrait faire des étincelles, en Championnat de France, même si les débuts, à Dijon, ont été timides.

Idrissa GANA GUEYE (Sénégal)

Rarement un milieu de terrain défensif aura été autant attendu comme l’homme providentiel. Le PSG cherchait désespérément un récupérateur et, même s’il n’excelle pas toujours dans ce domaine, le Sénégalais compte bien relever le défi. Car, à 30 ans, quitter Everton (Angleterre) pour Paris représente le plus grand challenge du « Lion de la Téranga ».

Joël MATIP (Cameroun)

Durant ses trois premières saisons à Liverpool, le défenseur central a connu des hauts mais aussi bien des bas. Et il semble que l’exercice 2019-2020 ne déroge pas à la règle. Si en 2018-2019, il a profité d’une blessure de Joe Gomez pour évoluer dans l’axe aux côtés de l’exceptionnel Virgil van Dijk, le Camerounais va encore devoir se battre pour prouver qu’il a toute sa place chez les « Reds », en tant que titulaire.

Victor OSIMHEN (Nigeria)

L’attaquant âgé de 20 ans a parfaitement lancé son aventure à Lille avec un doublévictorieux face à Nantes, en Championnat de France (Ligue 1). L’intéressé est étiqueté grand espoir depuis une Coupe du monde U17 2015 remportée par le Nigeria et dont il avait fini meilleur buteur. Après un passage timide à Wolfsburg (Allemagne) puis un autre convaincant à Charleroi (Belgique), le « Super Eagle » a l’occasion de franchir un nouveau palier, en Ligue 1.

Nicolas PÉPÉ (Côte d’Ivoire)

L’Ivoirien va devoir digérer et assumer : sa superbe saison passée avec Lille, conclue par le Prix Marc-Vivien Foé 2019 ; sa Coupe d’Afrique des nations ratée avec les « Éléphants » ; et un transfert qui a coûté 80 millions d’euros à Arsenal et qui fait de Pépé le joueur africain le plus cher de l’histoire. L’ailier âgé de 24 ans attaque donc l’exercice 2019-2020 avec beaucoup de pression sur les épaules.

Percy TAU (Afrique du Sud)

La nouvelle star sud-africaine poursuit son apprentissage du football européen, en Belgique. Après avoir été élu meilleur joueur de deuxième division belge avec l’Union Saint-gilloise, l’attaquant âgé de 25 ans défend cette saison les couleurs du Club Bruges en première division (Pro Ligue). Celui qui est prêté aux Brugeois par le club anglais Brighton & Hove Albion a tout du futur vainqueur du Soulier d’ébène, le trophée remis au meilleur Africain (ou joueur d'origine africaine) de Pro Ligue.

Mahmoud HASSAN « TREZEGUET » (Égypte)

Impressionnant durant la CAN 2019, l’ailier âgé de 24 ans a été recruté par Aston Villa, cet été. Le promu en première division (Premier League) compte beaucoup sur la complicité entre Trezeguet et son compatriote Ahmed El Mohamady, sur le flanc droit, pour faire souffrir les défenses adverses et aider les « Villans » à se maintenir en Premier League.

Hakim ZIYECH (Maroc)

Contre toute attente, le meneur de jeu a prolongé jusqu’en 2022 son contrat avec l’Ajax d’Amsterdam, au lieu de rejoindre un championnat plus lucratif et plus relevé. Simple stratégie du club néerlandais pour pouvoir vendre ensuite Ziyech à un tarif plus élevé ? Ou réelle volonté de s’appuyer sur un joueur devenu cadre ? Suite aux transferts fracassants du défenseur Matthijs de Ligt et de Frenkie de Jong, le Marocain semble en tout cas avoir plus que jamais devoir assumer un rôle de patron chez les « Lanciers ». Un défi pas si simple que cela à relever, l'attente étant énorme après l’incroyable parcours de la formation néerlandaise en Ligue des champions.