Des générateurs d’hémodialyses offerts pour soulager des patients en attente

Au total, 45 générateurs d’hémodialyses d’une valeur de 500 millions de francs CFA ont été offerts par le Rotary club Abidjan Deux-plateaux pour la prise en charge d’environ 500 malades de l’insuffisance rénale en attente.


Selon le directeur général du Centre national de prévention et de traitement de l’insuffisance rénale (CNPTIR), logé au sein Service d’aide médical urgent (SAMU) du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Cocody, Pr Gnonsoa Apollinaire, ces 45 générateurs d’hémodialyses seront déployés dans les centres de Gagnoa, Yamoussoukro et Bouaké pour accueillir ces patients. Une bouffée d’oxygène qui contribuera à la réouverture du CNPTIR d’Adjamé fermé pour déficit de matériel, signale-t-il.

Cette 5e édition de remise de matériel de traitement de dialyse par le Rotary club Abidjan Deux-plateaux a enregistré la présence du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Aka Ouélé et du président du Rotary club international, Barry Rassin, en visite d’amitié et de travail en Côte d’Ivoire pour trois jours.

Le ministre Aka Aouélé a rappelé que la santé de la population ivoirienne est au cœur du programme social du Président Alassane Ouattara et que son souci permanent reste la migration des capacités techniques des différentes structures de santé.

« La lutte contre l’insuffisance rénale doit être prise à bras le corps car malheureusement le nombre de patient ne cesse de croitre. Par amour pour notre prochain, nous ne devons pas croiser les bras », a exprimé le ministre Aka Aouélé, remerciant les généreux donateurs.

Le président du Rotary club international, Barry Rassin a estimé que c’est ensemble qu’on accomplit de grandes choses, remerciant le président du club donateur pour son leadership et ses membres pour le don. Il a souligné que la vocation du Rotary est de changer le monde à travers des actions.

« C’est une activité pérenne, nous entendons soutenir, renforcer et diversifier les cations afin de rendre la dialyse économique, supportable par le grand nombre et disponible dans plusieurs localités. Quand nous rêvons ensemble, nous suscitons l’inspiration et l’action pour le bien-être de tous », a conclu le président Rotary club Abidjan Deux-plateaux, Yao Kouadio.

(AIP)

bsb/fmo