Côte d’Ivoire : un plan de soutien économique, social et humanitaire de 1700 milliards de FCFA élaboré pour gérer la crise du Coronavirus

  • 01/06/2020
  • Source : Lebabi.net
Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a annoncé ce mardi 31 mars 2020, un Plan de soutien économique, social et humanitaire de 1700 milliards de FCFA élaboré pour atténuer l’impact de la pandémie du Coronavirus sur les populations et les acteurs économiques des secteurs formels et informels. 

« En complément au plan de riposte sanitaire,  le Gouvernement a engagé des consultations avec l’ensemble du secteur privé, les différentes organisations professionnelles et entre le 24 et le 30 mars 2020. Ces consultations ont permis d’élaborer un Plan de Soutien Economique, Social et Humanitaire évalué à 1700 milliards de FCFA, soit environ 5% du PIB » a-t-il annoncé au journal de la télévision nationale.

Le Plan se décline en trois principaux axes à savoir, les mesures de soutien aux entreprises, les mesures d’appui à l’économie et les mesures sociales en faveur des populations.

Le premier ministre a ainsi annoncé entre autres, pour le soutien aux entreprises et des dispositions de préservation de l’outil de production et de l’emploi, la suspension des contrôles fiscaux pour une période de trois mois, le report de trois mois le paiement des taxes forfaitaires pour les petits commerçants et artisans, la réduction de 25% de la patente transport, différer pour une période de trois mois le paiement des impôts, taxes et versements assimilés dus à l’État ainsi que des charges sociales, différer pour une période de trois (3) mois, le paiement de l’impôt sur les revenus de capitaux (IRC) aux entreprises du tourisme et de l’hôtellerie, l’exonération des droits et taxes de porte sur les équipements de santé, matériels et autres intrants sanitaires entrant dans le cadre de la lutte contre le COVID-19, le soutien aux principales filières de l’économie nationale, notamment l’anacarde, le coton, l’hévéa, le palmier à huile, le cacao, le café, pour un montant de 250 milliards de FCFA, à la production vivrière, maraichère et fruitière pour un montant de 50 milliards de FCFA, dont 20 milliards au titre des intrants et la poursuite du dialogue avec les principaux acteurs économiques, notamment les faitières agricoles, les coopératives ainsi qu’avec les populations, afin d’améliorer le plus rapidement possible la reprise économique dans les meilleures conditions de succès.

En tout, une quinzaine de mesures pour, à court terme, pour maintenir l’activité économique et soulager la trésorerie des entreprises et préserver l’emploi.

Au titre des mesures sociales, le Gouvernement entend « décaler, pour l’ensemble des abonnés, les dates limites de paiement des factures d’électricité et d’eau, d’avril à juillet 2020, et de mai à août 2020. A cet effet, des facilités de paiement seront proposées pour soulager les populations, prendre en charge les factures d’électricité et d’eau, devant être payées en avril et en mai 2020, des couches défavorisées. Cela concerne plus d’un million de ménages soit environ 6 millions de nos concitoyens, instaurer un fonds de solidarité pour un montant de 170 milliards de FCFA, en vue de financer les populations les plus vulnérables dans le cadre du soutien humanitaire d’urgence, à travers notamment l’élargissement du champ des filets sociaux, renforcer le contrôle des produits de grande consommation et appliquer des sanctions aux contrevenants et inciter les propriétaires de logements à faire preuve de souplesse et à discuter avec leurs locataires » a-t-il poursuivit. 

Le chef du Gouvernement ivoirien a terminé en assurant de l’engagement de son équipe à mettre en œuvre,  de manière diligente et efficace, la riposte sanitaire pour freiner l’impact négatif de la crise sur l’activité économique et favoriser les conditions d’une reprise rapide de l’activité. 

« Je voudrais, à la suite du Président de la République, lancer un appel au civisme, à la discipline et au strict respect des mesures prises par le Gouvernement. J’exhorte, à nouveau, chacune et chacun de nos concitoyens à mettre en application les mesures de prévention et à adopter les gestes simples qui aideront à réduire la propagation du coronavirus dans notre Pays » a-t-il conclu.

Ahopol