Côte d'Ivoire : création d'une école supérieure du pétrole et de l'énergie

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi au terme d'un Conseil des ministres, la création d'une Ecole supérieure du pétrole et de l'énergie ( ESPE), une institution à vocation sous-régionale qui formera des techniciens du secteur pétroliers et qui ouvrira ses portes à la rentrée prochaine en septembre 2020.


« Le Conseil a adopté une communication relative à la création de l'Ecole supérieure du pétrole et de l'énergie ( ESPE) au sein de l'Institut national polytechnique Houphouët-Boigny ( INPHB) de Yamoussoukro en partenariat avec l'Institut français du pétrole. L'ESPE est une école à vocation sous régionale qui permettra de former des techniciens du secteur pétrolier.», a dit Sidi Tiémoko Touré, le ministre ivoirien de la communication et des médias, par ailleurs porte-parole du gouvernement  dans une conférence de presse au terme de cette rencontre hebdomadaire de l'exécutif ivoirien. 

 La formation d'une durée de 14 mois sera sanctionné par deux mastères, l'un dédié à l'exploration de production des hydrocarbures et l'autre à la transformation et à la distribution des produits pétroliers.

La création de cette école, la première du genre en Côte d'Ivoire donnera la possibilité aux jeunes ivoiriens ( niveau ingénieur BAC+5 ou équivalent), notamment ceux qui n'ont  pas les moyens d'étudier à l'étranger, d'avoir accès à une formation d'excellence et de haut niveau en Côte d'Ivoire, se félicite le ministère ivoirien du Pétrole, de l'énergie et des énergies renouvelables dans une note d'information transmise à APA. 

« Ce projet, le ministre du Pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables, Abdourahmane Cissé, dès sa prise de fonction, en décembre 2018, n’avait pas caché sa volonté de l’implémenter.  Au point de multiplier les contacts, les réunions et des missions à l’extérieur du pays avec le Directeur général de l’INPHB. Et cela, avec l’appui du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Albert Toikeusse Mabri », indique en outre la note. 

L'ouverture de cette nouvelle école, s'inscrit dans la vision des autorités ivoiriennes de faire de la Côte d'Ivoire, le hub d'excellence de la sous-région en matière de formation dans le secteur des hydrocarbures.

LB/ls/APA