CAN-2019 : la Tunisie brise le rêve de Madagascar et file en demi-finale

Dominatrice face à une équipe malgache valeureuse mais moins à son aise que lors de ses précédentes sorties, la Tunisie a décroché son billet pour les demi-finales de la CAN-2019. Choc en vue pour les Aigles de Carthage qui retrouveront le Sénégal.


Brillant depuis le début de la CAN-2019, Madagascar se rêvait sûrement en demi-finaliste surprise, à l’heure d’affronter une Tunisie décevante en quarts de finale. Mais face aux Barea, les Aigles de Carthage ont retrouvé leur football, et c’est avec autorité (3-0) qu’ils se sont invités dans le dernier carré de cette Coupe d’Afrique. Ils y retrouveront le Sénégal, pour une rencontre qui s’annonce déjà explosive.

Il leur a toutefois fallu 45 bonnes minutes pour régler la mire, face à des Malgaches visiblement empruntés et qui n’ont jamais mis en difficulté Hassen. Durant le premier acte, les tentatives tunisiennes non cadrées se sont multipliées… Sassi (14e) et Khenissi (42e) ont frôlé les montants, tandis que Chaaleli a dû s’incliner sur une belle parade d’Adrien (43e). Mais c’est surtout Khazri qui a dû ravaler sa frustration autour de la demi-heure de jeu, lorsqu’il a vu son superbe coup franc dévié sur sa barre par le portier malgache (31e).

Les Aigles de Carthage accélèrent

Au retour des vestiaires, le mur Adrien a pourtant fini par se fissurer. Khazri a été le premier à trouver les filets, mais le corps arbitral a logiquement invalidé le but pour un hors-jeu du Stéphanois (46e). Ce qui n’a fait que repousser l’échéance quelques minutes, puisque Sassi a délivré les siens en décochant une frappe qui, contrée par Fontaine, a enfin matérialisé la domination tunisienne (1-0, 52e).

Khazri, une nouvelle fois sur coup franc, a de nouveau mis le portier adverse à contribution (55e) juste avant l’heure de jeu puis juste après. Et c’est sur cette deuxième frappe, difficilement repoussée par Adrien, que Msakni a surgi et mis un terme au suspense d’une frappe astucieuse au ras du poteau (2-0, 66e).

A l’abri et face à des Malgaches visiblement éreintés, les Aigles de Carthage n’ont ensuite eu qu’à maîtriser leur fin de rencontre, au petit trot. Sliti, sur une ultime contre-attaque menée par Khazri, s’est même permis de corser l’addition dans les arrêts de jeu (3-0, 90e+2).

Un dernier baroud qui a soigné un peu plus la copie tunisienne, sanctionnée d’un dernier carré en Coupe d’Afrique, une première depuis l’édition 2004. Quinze ans, déjà, et surtout un souvenir ému pour tous les supporters tunisiens, puisqu’à l’époque, à domicile, ils avaient soulevé le trophée. Et si nouveau triomphe il devait y voir, il devra impérativement passer par le Sénégal, en demi-finale, le 14 juillet prochain.