Boeing doit revoir les modifications du système anti-décrochage de ses 737 MAX

La FAA, l'agence fédérale américaine de l’aviation, demande à Boeing de revoir les modifications apportées au système anti-décrochage MCAS mis en cause dans deux accidents de 737 MAX. La compagnie aérienne, qui espérait redéployer sa flotte rapidement, va devoir revoir ses plans.


« L’agence fédérale de l’aviation ne va pas approuver l’installation du logiciel de Boeing tant qu’elle n’est pas satisfaite de sa mise à jour », écrit l’agence fédérale de l’aviation (FAA) dans un communiqué publié lundi 1er avril. Et, cinglante, l’agence précise : « Il faut du temps pour que Boeing identifie et trouve une solution à tous les problèmes ».

Fin mars, la compagnie aérienne avait annoncé avoir finalisé la modification de son système anti-décrochage et se disait prête à remettre en vol les 737 MAX. Mais les appareils resteront cloués au sol encore plusieurs semaines.

L’agence fédérale, mise en cause après les accidents pour avoir délégué une partie des certifications à Boeing, se montre, depuis, intraitable. « Nous effectuerons une inspection rigoureuse : la sécurité est notre priorité », fait-elle savoir.

Les experts estiment que le logiciel anti-décrochage MCAS, qui équipe les 737 MAX, a joué un rôle dans les deux accidents de Boeing, qui ont fait près de 350 morts en cinq mois. Ils ne veulent prendre aucun risque.