Bettié / Drame: Un jeune homme taillade son grand-père à la machette, pour une cigarette

Un vieil homme tailladé à la machette, gisant dans une mare de sang. C’est l’image affreuse qu'il a été donné de voir, le lundi 4 février 2019, dans un campement situé dans le département de Bettié.


A l’origine de ce drame, une banale dispute survenue entre la victime et son petit-fils. Pour une affaire de cigarette.

Selon nos sources, cela fait, en effet, plusieurs années, que le nommé Atta Koffi vit sous le toit de son grand-père. Malgré ses 32 ans et ses trois enfants qu’il a eus ici et là avec des mères différentes, il dépend toujours du cocon familial.

L’ennui, c’est que ce planteur est loin d’être un modèle de comportement. Beuverie, tabagisme, écarts de langage… ses frasques sont récurrentes et à la limite du supportable. Toute chose qui, à l’évidence, n’est pas du goût de son grand-père.

Nous en sommes là, quand dans la soirée du lundi 4 février, Atta Koffi remet le couvert. Cette fois, il demande à son pépé de lui donner de l’argent, pour s’acheter de la cigarette. Le vieil homme oppose un refus catégorique à la requête du planteur. Mal lui en prit.

Atta Koffi le couvre d’injures, au mépris de leur grand écart d'âge et de leur lien de sang. De quoi mettre en rogne le vieillard qui demande à ce malappris, de quitter purement et simplement sa cour. Très rapidement, la tension monte.

Atta Koffi s’engouffre alors dans sa chambre, et en ressort aussitôt avec une machette. Fou de rage, c’est par un violent coup à la tête de son grand-père, qu’il commence sa boucherie. A plusieurs reprises, l’arme blanche s’élève dans les airs, pour s’abattre sur le corps du vieil homme. Les moments qui suivent, l’infortuné se retrouve dans une mare de sang.

Le forcené est finalement maîtrisé par des témoins accourus, qui le mettent à la disposition des agents des forces de l'ordre.

Traduit plus tard, le mercredi 20 février, devant le tribunal de première instance d’Abengourou, il est condamné à cinq (5) ans de prison, et à 100 000 F Cfa d'amende. Sa victime, elle, a pu miraculeusement survivre à ses graves blessures, grâce à des soins qui lui ont été administrés.

Zéphirin NANGO