Baisse du taux de décès dû au VIH/Sida : 16,5 millions de personnes atteintes ont été sauvées depuis 2001

  • 07/09/2021
  • Source : Le Nouveau Réveil
Le taux de mortalité dû à la contamination au Vih-Sida connait aujourd’hui une baisse notable. Cette nouvelle a été donnée par le programme des Nations unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA), le lundi 06 septembre 2021.

Selon cette agence onusienne basée à Genève, près de 16,5 millions de personnes atteintes du Sida ont été sauvées de la mort depuis 2001. Cette organisation onusienne note une baisse substantielle de 58% du taux de décès entre 2001 et 2020. Pour l’ONUSIDA, cette baisse est due au fait qu'à la fin de 2020, « 84% des personnes vivant avec le VIH connaissaient leur statut sérologique, 73% avaient accès à un traitement antirétroviral et 66 % étaient sous suppression virale. Parmi les 37,7 millions de personnes vivant avec le VIH dans le monde en 2020, 27,5 millions de personnes étaient sous traitement. » Ce qui a multiplié par trois le chiffre des bénéficiaires du traitement depuis 2010 : « Atteindre ces objectifs signifie qu’un minimum de 73% des personnes vivant avec le VIH ont une charge virale supprimée.

Ce qui contribue à les maintenir en bonne santé et à empêcher la propagation du virus », souligne l’ONUSIDA. Cette autosatisfaction est assombrie par une mauvaise gestion, selon cette organisation, la prestation de services en faveur des enfants. En effet, l’ONUSIDA a fait remarquer qu’en 2020, « 800.000 enfants âgés de 0 à 14 ans vivant avec le VIH ne suivaient aucun traitement de lutte contre le VIH. » Alors qu’elle note une prise en charge thérapeutique des adultes de l’ordre de 74%, elle est seulement de 54% chez les enfants en 2020 parce que beaucoup d’enfants n’ont pas été dépistés à la naissance et ne connaissent pas leur état sérologique.

 

FRANÇOIS KONAN



Publicité instruments de Musique