Australie : Le décès du kangourou bodybuildé suscite une vive émotion

Devenu coqueluche du web, Roger le kangourou roux aux gros biscotos est décédé ce week-end, à l'âge de 12 ans.


Le Kangaroo Sanctuary d’Alice Springs, en Australie, a annoncé ce week-end le décès de leur «beautiful boy», Roger, 12 ans. Ce kangourou avait acquis une célébrité mondiale il y a trois ans grâce à ses gros muscles. La photo de l’impressionnant animal de plus de 2,07 m pour 89 kilos écrasant un seau en métal avait alors fait le tour de la planète.

Roger avait été recueilli tout petit par le parc animalier. «Il était encore un bébé quand je l’ai sauvé de la poche de sa mère qui avait été tuée sur l’autoroute», raconte le responsable des lieux Chris Barns à la BBC.

Un mâle bagarreur

Chris Barns explique avoir eu un joli lien avec le marsupial lorsqu’il était petit. Mais en grandissant, Roger le voyait comme un concurrent à combattre… Un comportement d’ailleurs parfaitement normal pour un kangourou mâle. D’autant que Roger était un mâle dominant, qui a eu douze femelles durant sa vie.

Avec l’âge, Roger a eu de l’arthrite et sa vue devenait de moins en moins bonne. Mais il «appréciait sa retraite», selon Chris Barns. La BBC précise qu’un kangourou peut théoriquement vivre jusqu’à 14 ans. Mais qu’atteindre cet âge est exceptionnel, surtout à l’état sauvage.

Condoléances du monde entier

Chaque image de Roger le kangourou bodybuildé était abondamment partagée et commentée sur les réseaux sociaux. Son décès suscite donc beaucoup d’émotion. «Nous avons reçu des condoléances du monde entier», note Chris Barns.

L’annonce de la mort de Roger sur la page Facebook du Kangaroo Sanctuary a en effet engendré quelque 2300 commentaires. Puis le parc a encore publié la dernière photo de Roger, prise à peine quelques jours avant son décès. Entraînant à nouveau 1500 commentaires émus. Roger a été enterré dans le sanctuaire.