Après l’incendie, la difficile reconstruction de Notre-Dame a déjà démarré

Une semaine après l'incendie qui a ravagé la totalité du toit de Notre-Dame lundi 15 avril, les travaux de sécurisation et de consolidation autour de la cathédrale commencent à se mettre en place.


Le 23 avril, deux petits drones volent au-dessus de la cathédrale et deux grues ont déjà été installées de part et d’autre de ce qui reste de la nef. Au pied de la cathédrale, des dizaines d'ouvriers casqués vont et viennent et s'affairent sur le chemin de ronde.

Car l’urgence pour l'instant est l’installation d'une bâche au-dessus de la nef et du chœur. Cela pour protéger l’édifice de la pluie imminente. Une pluie qui pourrait venir fragiliser encore plus la structure.

L’autre aspect important de ces travaux est le démontage de l'échafaudage qui entourait la flèche, effondrée pendant l’incendie. Les ouvriers devront construire un échafaudage autour de cet échafaudage, soit une tâche qui pourrait durer plusieurs semaines.

Des structures en bois ont également été installées pour soutenir certaines façades.

Une large zone autour du chantier est toujours inaccessible. Cela n'empêche pourtant pas les badauds et les touristes de prendre des photos, se regroupant par dizaines sur le pont de l'Archevêché, au pied de Notre-Dame.