Angré : insécurité Une dame prend une balle alors qu'elle présente ses vœux de nouvel an

Il y a du tout, pendant l'euphorie déclenchée par l'avènement du nouvel an. Il y a des gens biens, animant toute cette hystérie. Malheureusement, comme pour faire l'équilibre des choses, il y a également de la racaille, s'associant à cette transe.


C'est justement cette sinistre catégorie, dont une pauvre femme, dame N.C.C, a fait les frais.

De fait, informent nos sources, dans la nuit du lundi 31 décembre 2018, les populations, notamment celles qui adorent les messes païennes, font le show comme on le dit, à l'occasion de la Saint-Sylvestre. Tout le monde, dans les églises, dans les bars, maquis et autres, tout comme dans les domiciles, attend avec impatience, que pointent les premiers instants de l'an nouveau, pour les célébrer avec davantage de faste.

On en est là, quand juste après minuit, l'entrée en vigueur de 2019 sonne. Là, c'est la totale. L'hystérie collective, le vacarme, le tohu-bohu. Ça court dans les rues, dans tous les sens. Des automobilistes, actionnant de façon démentielle les klaxons de leurs véhicules, s'adonnent à des numéros, les uns aussi dangereux que les autres. Les mots ne manquent pas pour qualifier ce moment-là.

Un moment qu'accueille avec joie, dame N.C.C. Toute heureuse, elle sort de chez elle à Cocody-Angré, littéralement en courant. Elle va frapper aux portes de ses voisins, pour leur souhaiter les vœux de nouvel an.

Au même moment, se font entendre des détonations, comme il est de coutume, à cette occasion. Malheureusement, on le verra, toutes ces détonations ne viennent pas forcément de pétards ordinaires et autres fumigènes. Mais hélas aussi, d'armes à feu, que des individus de mauvais aloi croient bon d'utiliser.

Dame N.C.C va en faire l'amère expérience. En effet, alors qu'elle en est à serrer les mains et à étreindre des voisins, elle sent subitement quelque chose dans le dos. Une douleur incroyable. Puis, elle s’écroule et perd connaissance.

Les autres qui pensent que cet état de fait est dû à la forte émotion, se ravisent complètement, lorsqu'ils découvrent du sang, dans le dos de la pauvre.

Alertés, nous dit-on, des sapeurs-pompiers militaires se déportent sur les lieux, et évacuent la dame aux urgences chirurgicales du Chu de Treichville. Les praticiens qui parviennent ici à lui faire retrouver ses sens, établissent alors le diagnostic du mal dont l'infortunée femme souffre. Et qu'est ce que c'est ?

En fait, dame N.C.C a pris une balle d'arme à feu dans le dos. Et c'est même tellement sérieux, qu'il est alors décidé, qu'elle soit soumise à une intervention chirurgicale.

La police, saisie de l'affaire par le corps médical, se rend au Chu. Elle procède à un constat d'usage et ouvre une enquête, pour comprendre ce qu'il s'est exactement passé, et qui aurait pu coûter la vie à dame N.C.C. Une dame dont ces moments de joie de nouvel an, auraient pu se transformer en drame pour elle.

 

KIKIE Ahou Nazaire