Vie de couple : Ces alternatives au lubrifiant à éviter absolument

Lors de l’acte sexuel, certaines personnes peuvent être amenées à utiliser des lubrifiants. Cependant, il faut bien choisir lesquels car même épris de désir, il faut savoir privilégier sa santé.

Les lubrifiants peuvent être d’une grande aide pour rendre l’acte plus agréable et sans prise de tête.

Selon la gynécologue-obstétricienne Maureen Whelihan, « certaines substances en apparence lubrifiantes peuvent contenir des allergènes et ainsi, infecter votre peau et vos muqueuses ou encore faire glisser les préservatifs ».

Le premier réflexe est de vérifier la date de péremption, qui est toujours marqué sur les tubes.

Les produits à bannir

  • Les huiles minérales

L’huile minérale est excellente pour les peaux de bébé, mais ne peut en aucun cas, faire office de lubrifiant. Elles ne peuvent pas être utilisées avec un préservatif et peuvent être à l’origine de mycoses vaginales, selon une étude parue dans le Journal Obstetrics and Gynecology.

  • La Salive

Eh oui, contrairement à ce que croient certaines personnes, la salive ne peut pas être un lubrifiant. Même si elle est facile à se procurer et permet de profiter d’un cunnilingus, il faut savoir qu’elle n’a pas de pouvoir lubrificateur. Elle peut avoir un effet contraire à celui attendu, c’est-à-dire assécher vos muqueuses.

  • La vaseline

Elle est faite à base de pétrole et peut être à l’origine de graves infections. Dans le Journal Obstetrics and Gynecology, une étude a démontré que les femmes qui ont eu recours à de la vaseline au cours du mois précédent ont beaucoup plus de chances d’attraper des maladies vaginales.

  • Les soins hydratants

Les crèmes pour le corps, gels et soins hydratants contiennent du parfum et de la silicone, ce qui fait qu’ils peuvent être très irritants. Ils peuvent être à l’origine de gonflements et d’irritations.