20/05/2018 - Jeune Afrique

Selon la défense de Justin Koné Katinan, ce mandat d'arrêt international émis par la Côte d'Ivoire le 28 mars, et que JA a pu consulter, n'a pas encore été notifié au porte-parole de Laurent Gbagbo par la justice du Ghana, où il vit en exil.