6 Astuces pour avoir des cheveux lisses Des cheveux disciplinés et soyeux sans virer à l’effet carton raplapla. Voilà le grand challenge des filles qui cherchent à avoir les cheveux lisses à tout prix.

Différentes méthodes existent. Certaines sont à réaliser chez soi. D’autres chez un professionnel. Mais dans tous les cas, il est important d’être toujours bien renseignée sur le sujet pour éviter les erreurs qui pourraient bien coûter la vie à notre crinière.

Le lissage des cheveux, c’est pour qui ?

Les cheveux bouclés ou crépus ne sont pas la seule cible. En attesteront les femmes dont la crinière se rebelle sans arrêt à base d’ondulations indéfinissables, d’accroche-cœurs ou de frisotis. Même s’ils semblent plus ou moins raides, ils ne sont pas lisses pour autant. Avec les nouvelles techniques et appareils toujours plus performants, tout le monde peut se lisser les cheveux. La seule nuance réside dans la qualité du produit choisi, du résultat final et de la tenue dans le temps du dit lissage.

Le lissage à la maison

Lorsque l’on procède au lissage chez soi, plusieurs méthodes existent.

Avec un sèche-cheveux : bien essorer ses cheveux sans les tordre pour ne pas casser la fibre capillaire. Appliquer un produit thermo protecteur (à bien différencier des produits thermo-lissants qui ne protègent pas). Séchez à température moyenne, embout vers le bas pour éviter que les écailles ne s’ouvrent. Préférez une brosse plate avec du poil de sanglier et du nylon pour intensifier le processus de lissage.

Avec un fer : gare à la surchauffe ! Ne pas hésiter à investir dans un bon lisseur au revêtement céramique de qualité et pas la peine de préciser qu’il faut TOUJOURS avoir les cheveux séchés quand on y a recours. Le secret pour garder ses cheveux bien lisses : repasser par-dessus avec l’air froid du sèche-cheveux pour enlever toute la chaleur et l’humidité qui font gonfler et friser une fois dehors ! Mais attention, se lisser les cheveux tous les jours les abîme en profondeur.

Avec un kit de défrisage : on le cite car cette méthode existe et a l’intérêt de ne pas peser sur le porte-monnaie. Néanmoins, le produit est souvent difficile à appliquer et surtout très abrasif pour le cheveu. Privilégier dans ce cas les kits sans soude et d’une marque connue.

Avec un kardoune : objet beauté adoré des Algériennes, il peut être remplacé par un vieux collant. Il s’agit d’un tissu que l’on enroule autour de cheveux humides préalablement attachés en queue-de-cheval basse pas trop serrée. Veillez à ce que les cheveux soient bien droits dans le tissu. Gardée toute la nuit, cette méthode protège en plus les cheveux des frottements avec l’oreiller.

Avec des pinces : appelée la méthode mexicaine ou le wrap, cette technique a l’avantage de ne pas avoir recours à la chaleur. Un atout à ne pas négliger pour les cheveux trop souvent sollicités ! Comment ça marche ? En divisant en deux votre crinière humide. Entourez votre crâne avec les mèches bien plaquées. Fixez le tout avec des pinces plates. Le temps de séchage est plus long que la normale mais le résultat est bien là !

Le lissage chez un professionnel

Lissage brésilien, japonais ou autres… Il existe autant de techniques de lissage que d’envie ! Rachida Jebrane, cofondatrice de Lissfactor, est formelle sur un point : allez chez un coiffeur consciencieux qui étudiera la qualité de votre cheveux et utilisera des produits reconnus associés à un soin. Pour le reste, tout dépend de vos envies. Plus on souhaite que le lissage dure longtemps plus le budget sera élevé (de 90 à 400 €) car la pose sera elle-même différente (de une à trois heures de réalisation).

Chez Lissfactor, le lissage ne craint pas l’eau ou l’humidité car il est waterproof en plus d’avoir un soin à base de collagène intégré contrairement au lissage brésilien traditionnel. Quid de l’entretien ? Selon Rachida : « le cheveu n’est pas changé génétiquement, il garde donc ses besoins de base. » Autrement dit, une chevelure crépue ou sèche par exemple devra être nourrie comme avant le lissage grâce à des masques et des sérums.