Obsèques d’un gendarme: Bastonnade et chasse à l’homme dans un village d’Abengourou

De violents heurts sont intervenus entre des gendarmes venus enterrés leur frère d’armes et la population du village du défunt (Zinzénou, 16 km au nord d’Abengourou) le 9 septembre 2017, en début d’après-midi.

Une dizaine de blessés sont enregistrés dans ces affrontements. A l’origine de cette bagarre, l’accident mortel survenu au petit matin du 25 août 2017 à 3 km du corridor nord d’Abengourou du Mdl Edouard Wilfried N’Gouan, auparavant en service à l’escadron commando de Koumassi (Abidjan) et de son cousin.

Les frères d’armes accusent les villageois d’avoir usé de sorcellerie pour mettre fin à la vie de leur collègue.

Aussi, le 9 septembre, lorsqu’un détachement de ‘’bérets rouges’’ se rend aux environs de 12h dans ledit village pour les obsèques, il lance une opération punitive. Bastonnade et chasse à l’homme sont enregistrées. C’est la débandade.

En réaction, des jeunes de la localité vont s’organiser et s’en prendre physiquement aux gendarmes.

En définitive, le capitaine Koné, commandant de la compagnie de la gendarmerie d’Abengourou, engage une médiation pour ramener le calme. Le défunt a finalement été inhumé aux environs de 16h à la suite d’un cérémonial militaire.

Notons que le cousin de la victime qui a lui aussi péri dans l’accident, a été porté en terre le même jour.

Zéphirin NANGO
Correspondant régional