Les VTC à la conquête d’Abidjan

Après le Kenya, l’Afrique du Sud, le Maroc et le Nigeria, les voitures de transport avec chauffeur (VTC) partent à la conquête des capitales ouest-africaines. A Abidjan, en quelques mois, trois entreprises de VTC ont vu le jour.

Après le Kenya, l’Afrique du Sud, le Maroc et le Nigeria, les voitures de transport avec chauffeur (VTC) partent à la conquête des capitales ouest-africaines. A Abidjan, en quelques mois, trois entreprises de VTC ont vu le jour.

Taxijet, Drivy ou encore Africab se partagent un marché naissant mais prometteur. Car dans la capitale économique ivoirienne, 300 000 personnes empruntent quotidiennement les transports. Seuls 12 000 taxis compteurs sillonnent la ville.

L’arrivée des VTC ne se fait pas sans heurts, les taxis compteurs dénonçant une concurrence déloyale. Qui sont ces nouveaux acteurs du transport ? Quelles sont leurs ambitions ? Quelle est leur clientèle ? Reportage à Abidjan.


Retrouvez la suite de cet article sur lemonde.fr