Ghana : gratuité de l’enseignement pour plus de 400 000 étudiants

Le vice-président du Ghana, Alhaji Dr Mahamudu Bawumia, a donné l’assurance que le gouvernement met en place les modalités qui aideront à soutenir la politique de gratuité de l’école secondaire supérieure (SHS) pour rendre l’enseignement accessible à tous les enfants Ghanéens.

Alhaji Dr Mahamudu Bawumia a déclaré que c’était la priorité absolue du gouvernement de veiller à ce que chaque enfant ait accès à une éducation de qualité, ajoutant : « Si vous investissez dans l’éducation, vous débloquerez la clé de la croissance économique ».

S’adressant aux enseignants, aux étudiants et aux principaux acteurs de l’éducation à Tamale hier, le vice-président a déclaré qu’environ 424 000 étudiants, représentant 94% des candidats de BECE qui se qualifiaient pour SHS, avaient été placés dans diverses institutions du deuxième cycle sous la SHS gratuite politique.

Cela a augmenté de 74% le nombre de scolarisation dans l’année, comparativement à 2016.

Le vice-président, accompagné de certains ministres, était dans la région du Nord pour surveiller la mise en œuvre de la politique SHS (free senior high school) gratuite.

Lui et son entourage ont visité le SHS du Ghana (GHANASCO) et le SHS de Tamale Girls (PAGNAA) pour évaluer la mise en œuvre de la politique dans les deux écoles.

SHS gratuit, priorité du gouvernement

Le Dr Bawumia a déclaré que la seule façon dont le développement du pays pourrait être amélioré était de s’assurer que ses citoyens possédaient une éducation de qualité pour améliorer le niveau de ses ressources humaines.

Il a réitéré l’engagement du gouvernement à respecter ses promesses de campagne, ajoutant que la politique SHS gratuite était une initiative soigneusement pensée pour s’assurer qu’elle réussissait.

Le ministre régional du Nord, M. Salifu Sa-eed, a demandé aux parents de soutenir la politique et d’encourager leurs enfants à étudier dur.

Il a déclaré que la politique favorable aux pauvres, qui était l’un des principes cardinaux du gouvernement, était destinée à alléger le fardeau des parents et des tuteurs, tout en les encourageant à assumer leurs responsabilités en matière de contrôle social et parental.

M. Sa-eed a profité de l’occasion pour exhorter les parties prenantes à veiller à ce que la politique soit pleinement appliquée à l’admiration de tous, en particulier ceux de la région du Nord qui étaient parmi les plus pauvres du pays.