Déjà soupçonné de vol de moto, un voleur revient dans le même quartier pour chiper un téléphone

Bakoraba Arouna, 19 ans, a été reconnu coupable et condamné à trois ans de prison ferme par le tribunal correctionnel, pour avoir volé une moto, le 29 mars dans la localité d’Azaguié.

Soupçonné d’être l’auteur du vol de la moto de marque KTM appartenant au sieur Yah Bah Enoh, Bakoraba est revenu nuitamment dans le quartier pour faire main basse, cette fois, sur un téléphone portable, propriété du nommé Ouédraogo Alassane.

Il a été tout simplement appréhendé et remis aux forces de sécurité d’Azaguié.

Venu voir sa fiancée dont il ignore le numéro

A la barre où il comparaissait jeudi, Bakoraba Arouna a nié les faits tout le long du procès, prétendant s’être rendu dans le quartier pour rencontrer sa fiancée Aïcha qu’il ignore son numéro téléphonique et le nom de son père.

Face à ses incohérences et au fait qu’il avait été formellement identifié par des témoins, l’accusé a été déclaré coupable et condamné, outre les trois ans d’emprisonnement, à 10 ans de privation de ses droits et à cinq ans d’interdiction de séjour. Il devra payer également des dommages et intérêts de 130.000 FCFA et de 65.000 FCFA, respectivement aux propriétaires de la moto et du téléphone portable, qui n’ont pu retrouver leurs biens jusque-là.

Avec AIP