Côte d'Ivoire : restitution des travaux de la première conférence internationale sur la certification des produits agricoles

Le rapport de synthèse de la première conférence internationale sur la certification (ICC) des produits agricoles organisée en septembre 2014, a été restitué, mardi, aux autorités nationales au cours d’un atelier,par la société K’Origins, initiatrice de ladite conférence.

Du 16 au 18 septembre 2014, K'Origins a organisé à Yamoussoukro, capitale administrative et politique ivoirienne (243km au centre), la première conférence internationale sur la certification des produits agricoles autour du thème ‘'Agriculture durable : enjeux et perspectives de la certification''.
 
Cette conférence, selon Korotoum Doumbia, directrice générale de K'Origins, était de créer ‘'une plate-forme internationale d'échange d'expériences des différents acteurs intervenant dans le processus de la certification et de faire de la Côte d'Ivoire le pôle de réflexion de l'agriculture durable''.
 
Ce sont, au total, 220 délégués venus de divers pays dont le Mali, le Burkina, les Pays Bas, le Sénégal, l'Allemagne, le Togo, le Tchad, la Côte d'Ivoire…qui ont, durant trois jours, planché en six séances plénières et trois ateliers thématiques pour une ‘'redynamisation du processus de certification en vue d'une agriculture durable'' a souligné Mme Doumbia.
 
La conférence internationale, selon le rapport de synthèse, a formulé plusieurs recommandations à l'endroit de l'Etat ivoirien, des organismes certificateurs et des acteurs directs (producteurs, exportateurs et autres acteurs).
 
A l'Etat, la conférence a recommandé entre autres, son ‘'implication'' afin de repenser la stratégie de développement des filières agricoles, ‘'la prise en compte'' de la certification des produits agricoles dans les stratégies nationales d'exportation ainsi que ‘'la mise en place'' d'un cadre légal et réglementaire et la ‘'création'' d'un groupe de travail sur la certification dans les plateformes de concertation déjà existantes…
 
Concernant les organismes certificateurs, il a été recommandé ‘'l'utilisation des cabinets de formation accrédités pour la certification, la mise en place d'un mécanisme de suivi évaluation des programmes de certification, l'établissement d'un processus de traçabilité et de transparence dans les fixations des coûts et des primes de la certification…''.
 
Le rapport a été remis aux partenaires institutionnels de K'Origins que sont les ministères de l'agriculture, de l'environnement ,de la salubrité et du développement durable et du commerce, de l'artisanat et de la promotion des PME ainsi qu'aux sponsors et autres partenaires qui ont, dans l'ensemble, apprécié la qualité des travaux.
 
La 2è conférence internationale est annoncée pour le courant de l'année 2015 autour du thème ''Certification : outil de compétitivité des filières agricoles''.
 
  HS/ls/APA