Concours directs de la Fonction publique : Plusieurs candidats n'ont pas composé

Plusieurs candidats aux concours de la Fonction publique n'ont pas eu accès aux salles de composition. Ils sont arrivés en retard dans les centres, le samedi 9 septembre 2017, premier jour de composition et les examinateurs ne leur ont pas permis de composer.

Selon l'un d'entre eux rencontré au lycée Amondji Pierre d'Adjamé, dans le cadre de la visite des centres de composition par le directeur de cabinet du ministre de la Fonction Publique, Issa Coulibaly, il était inacceptable de laisser les retardataires composer. Ils avaient accusé 30mn de retard pour certains et 45 mn pour d'autres. Pourtant, a expliqué l’examinateur, prévu pour 7h30mn, le début de la composition a été avancé à 8h, pour permettre à tout le monde d'être présent. Malheureusement, a-t-il dit, des candidats sont arrivés en retard. « On ne pouvait pas faire autrement que de refuser qu'ils aient accès aux différentes salles», a-t-il expliqué.

Séraphin Oka Kouadio, le directeur de cabinet du ministre de la Fonction publique, a félicité le responsable dudit centre pour sa rigueur. A l'en croire, le retard n'est pas un modèle pour accéder à l'excellence. Or, l’édition 2017 des concours directs de la Fonction publique est placée sous le sceau de l'excellence et du mérite. C'est d'ailleurs ce message, nous a-t-il confié, que le ministre Issa Coulibaly lui a demandé de véhiculer dans tous les centres qu'il a à visiter. Au Lycée Technique de Cocody, première étape de la visite des centres, le directeur de cabinet ...


Retrouvez la suite de cet article sur linfodrome.com