Bénin : Cinq fidèles meurent asphixiés dans la secte de Parfaite de Banamè, celle qui se fait appeler

Cinq personnes sont mortes d'asphyxie et 10 autres se trouvaient dans un état grave au Bénin après qu'une secte appelée église dite de réveil a encouragé ses fidèles (appelés des daagbovis) à prier dans des chambres confinées avec de l'encens, a-t-on appris mardi auprès du ministère de la Santé.

L'"Eglise de Jésus-Christ de Banamè", qui revendique des milliers de fidèles, a une réputation sulfureuse et déjà plusieurs scandales à son actif dans ce petit pays d'Afrique de l'Ouest.

 "Il s'agit de patients qui ont été tous intoxiqués à l'oxyde de carbone dans les communes de Porto Novo et d'Adjarra", à une cinquantaine de km de la capitale, Cotonou, dans le département de l'Ouémé, a expliqué un responsable au ministère. "Il y a pour le moment cinq morts et neuf personnes en soins intensifs. Une dixième aurait été admise aussi depuis hier (à l'hôpital)".

La dirigeante de cette église "aurait distribué ou vendu des encens à des fidèles qui devaient passer la journée de samedi enfermés pour prier à l'occasion d'une +journée de délivrance+", selon la même source.

Selon certains rescapés du drame et des proches parents de victime, tout serait parti d’une annonce peu ordinaire des dignitaires de cette confession religieuse qui ont annoncé la fin du monde pour le dimanche 29 Janvier 2017. Une fin du monde qui supprimerait les mauvaises créatures...

 


Retrouvez la suite de cet article sur ichretien.com